Prime à la conversion : ce qui change le 1er janvier 2019

La nouvelle année apporte son lot de changements pour les automobilistes. Plusieurs bonnes nouvelles attendent d'ailleurs les conducteurs en janvier  : prime à la casse augmentée, permis probatoire plus court… Les mauvaises nouvelles viendront par la suite : péages, contrôle technique…

Prime à la conversion : du mieux et du moins bien

 

les hybrides rechargeables mieux aidés

Les modèles hybrides rechargeables neufs profiteront en 2019 d'une prime à la conversion de 2 500 €, au lieu de 1 000 € en 2018. Pour ceux d'occasion, la prime de 2 500 € est réservée aux ménages non imposables.

 

jusqu'à 5 000 € pour les ménages non imposables

En 2019, l'État sera encore plus généreux pour aider les Français les moins aisés à changer de voiture. Les 20 % des ménages les plus modestes et les personnes non imposables qui font au moins 60 km par jour pour aller travailler verront la prime à la casse encore doublée. Soit 4 000 € pour l'achat d'un véhicule thermique (dont hybride simple) neuf ou d'occasion et 5 000 € pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d'occasion.

 

des règles un peu plus strictes

Il y a du changement dans les véhicules concernés. La prime est accordée aux véhicules qui rejettent moins de 122 g/km de CO2, contre 130 g en 2018. De plus, pour les ménages imposables, les véhicules avec une vignette Crit'Air 2 sont maintenant exclus du dispositif. Il n'y a donc plus aucun coup de pouce pour un modèle diesel quand on est imposable !